Acceuil | Écozones | Maritime de l'Atlantique
Cadre écologic du Canada
Écorégions du Canada

HAUTES TERRES DU NORD DU NOUVEAU-BRUNSWICK

Cette écorégion, qui occupe le coin nord-ouest du Nouveau-Brunswick, est bordée à l'ouest par la vallée de la rivière Saint-Jean. Le climat se caractérise par des étés chauds et humides et des hivers neigeux et froids. La température annuelle moyenne est d'environ 3,5 °C. La moyenne estivale est de 14,5 °C, et la moyenne hivernale, de -7,5 °C. Les précipitations annuelles moyennes sont de 1 000 à 1 200 mm. Dans les stations élevées, la forêt est mixte, composée de peuplements denses d'érable à sucre, de hêtre à grandes feuilles et de bouleau jaune. La pruche du Canada, le sapin baumier, le pin blanc et l'épinette blanche dominent dans les vallées. Dans la partie nord, la plus sèche, les pins blanc, rouge et gris ainsi que l'épinette et le sapin se font plus communs. L'écorégion comprend les bas-plateaux de la baie des Chaleurs ainsi que les parties les plus basses des hautes terres du Nouveau-Brunswick; elle a une altitude de 200 à 500 m. Les bas-plateaux de la baie des Chaleurs se composent de couches plissées sédimentaires et ignées du Paléozoïque et présentent une surface remarquablement unie. La régularité des sommets concordants n'est brisée que par quelques collines et crêtes s'élevant un peu au-dessus du niveau général; vers l'est, l'altitude augmente, et le relief devient plus accidenté et plus découpé. La surface est couverte de dépôts glaciaires pierreux; les affleurements rocheux sont nombreux. Les sols dominants sont des podzols humo-ferriques et ferro-humiques loameux, mais il y a aussi des inclusions importantes de luvisols gris. L'écorégion fournit des habitats à l'orignal, à l'ours noir, au cerf de Virginie, au renard roux, au lièvre d'Amérique, au porc-épic, au pékan, au coyote, au castor, à la gélinotte huppée, au lynx roux et à la martre d'Amérique. Divers oiseaux de mer et de rivage habitent la côte de la baie des Chaleurs. L'exploitation forestière et un peu d'agriculture constituent les principales activités humaines. Les principales villes sont Campbellton et Edmundston. La population totale de l'écorégion est d'environ 135 500 personnes.